Pharmacocinétique, sécurité et efficacité de B/F/TAF chez les femmes enceintes

Catégorie de l'abstract : Antirétroviraux, Thérapeutique VIH/VHB/VHC

Abstract déposé le 18/10/2023 15:09:39 par : ESTRABAUD Emilie

Auteurs: Haeyoung Zhang (Gilead Sciences, Inc., Foster City, CA, USA ), Hal Martin (Gilead Sciences, Inc., Foster City, CA, USA), Ludwig Lin (Gilead Sciences, Inc., Foster City, CA, USA ), Maggie Davis (Gilead Sciences, Inc., Foster City, CA, USA ), Hailin Huang (Gilead Sciences, Inc., Foster City, CA, USA ), Deqing Xiao (Gilead Sciences, Inc., Foster City, CA, USA ), Priyanka Arora (Gilead Sciences, Inc., Foster City, CA, USA ), Anchalee Avihingsanon (HIV-NAT, Thai Red Cross AIDS Research Centre and CE of Tuberculosis, Faculty of Medicine Chulalongkorn University, Bangkok, Thailand ), Ellen Koenig (Dominican Institute of Virological Studies (IDEV), Santiago, Dominican Republic), Ramesh Palaparthy (Gilead Sciences, Inc., Foster City, CA, USA), Sandhya Girish (Gilead Sciences, Inc., Foster City, CA, USA ), François Durand (Gilead Sciences, Inc., Boulogne, France), Dhananjay Marathe (Gilead Sciences, Inc., Foster City, CA, USA ),

INTRODUCTION / OBJECTIFS

Les femmes enceintes séropositives ont besoin d'options thérapeutiques sûres, efficaces et pratiques. BIC est fortement lié aux protéines et métabolisé par l’UGT1A1 et le CYP3A4. Des modifications physiologiques au cours de la grossesse, notamment une augmentation des activités du CYP3A4 et de l'UGT1A1, ont été rapportées ; cependant, il existe peu de données sur la pharmacocinétique, la sécurité et l'efficacité du B/F/TAF au cours de la grossesse.

MATÉRIELS ET MÉTHODES

Une étude ouverte (NCT03960645) a été menée chez 33 femmes enceintes infectées par le VIH-1, contrôlées virologiquement. Des échantillons de plasma à l'état d'équilibre ont été prélevés pendant 24 heures après l'administration orale de B/F/TAF au cours des 2e et/ou 3e trimestres de la grossesse, et 6 et 12 semaines après l'accouchement. Pour BIC et TAF, la liaison aux protéines a été mesurée et quelques échantillons ont été prélevés chez les nouveau-nés. Les rapports de la moyenne géométrique des moindres carrés (%GLSM) ont été calculés pour comparer les échantillons prélevés pendant la grossesse et ceux prélevés après l'accouchement. L'ARN du VIH-1 dans le plasma et les taux minimaux TFV-DP intracellulaires dans les PBMC ont été mesurés. La proportion de participantes ayant un ARN VIH-1 <50 copies/ml (manquant=exclu) à l'accouchement a été calculée.

RÉSULTATS

Les valeurs GLSM B/F/TAF plasmatiques étaient plus faibles pendant la grossesse que pendant le post-partum (rapports %GLSM <100). Pour le BIC et le TAF, les rapports %GLSM étaient plus élevés après ajustement pour la liaison aux protéines, même s'ils restaient plus faibles pendant la grossesse que le post-partum. Les concentrations de TFV-DP dans la PBMC étaient généralement similaires pendant la grossesse et le post-partum. Toutes les femmes ont maintenu une suppression virologique, avec un ARN VIH-1 <50 copies/ml à l'accouchement (n=32 [100%]). Chez les nouveau-nés, la ½ vie médiane (IQR) du BIC était de 43 (38, 58) heures, et le TAF était inférieur à la limite de quantification. Il n'y a pas eu d'événements indésirables (EI) entraînant une interruption prématurée et aucun EI lié au médicament chez les femmes ou les nouveau-nés.

CONCLUSIONS

Malgré l'exposition comparativement plus faible au BIC, au FTC et au TAF pendant la grossesse par rapport au post-partum, toutes les participantes adultes ont maintenu une suppression virologique et le B/F/TAF a été généralement bien toléré, ce qui suggère que l'utilisation du B/F/TAF pendant la grossesse pourrait être appropriée sans modification de dose.