Développement d’un outil d’aide à la prescription de la PrEP à destination de la médecine de ville

Catégorie de l'abstract : Antirétroviraux, Thérapeutique VIH/VHB/VHC

Abstract déposé le 30/08/2023 15:04:40 par : BONNET Bénédicte

Auteurs: M. Servel (1 Interne en médecine générale, Faculté de Nantes), A. Gregoire (2 Centre de Prévention des Maladies Infectieuses et Transmissibles (CPMIT)/ CHU Nantes.), P. Blanco ( Centre de Prévention des Maladies Infectieuses et Transmissibles (CPMIT)/ CHU Nantes.), M. Patoureau (2 Centre de Prévention des Maladies Infectieuses et Transmissibles (CPMIT)/ CHU Nantes.), C. Bernaud (2 Centre de Prévention des Maladies Infectieuses et Transmissibles (CPMIT)/ CHU Nantes.), S. Struvay (Centre de Prévention des Maladies Infectieuses et Transmissibles (CPMIT)/ CHU Nantes), J. Coutherut (2 Centre de Prévention des Maladies Infectieuses et Transmissibles (CPMIT)/ CHU Nantes.), C. Biron (2 Centre de Prévention des Maladies Infectieuses et Transmissibles (CPMIT)/ CHU Nantes.), B. Bonnet ( Centre de Prévention des Maladies Infectieuses et Transmissibles (CPMIT)/ CHU Nantes.),

INTRODUCTION / OBJECTIFS

La PrEP VIH est un outil efficace de la prévention diversifiée pour la lutte contre le VIH. Malgré une augmentation des utilisateurs, le nombre de personnes en bénéficiant n’est pas atteint. Une enquête auprès des médecins généralistes (MG) du réseau local a mis en évidence le souhait d’une fiche récapitulative pour faciliter sa prescription.

MATÉRIELS ET MÉTHODES

Dans le cadre d’une thèse, un prototype de fiche répondant aux critères de qualité du référentiel de l’INPES, synthétisant les recommandations a été élaboré. Contenu et forme ont été validés par des médecins experts du centre de référence de proximité et le travail d’une graphiste l’a optimisé. Une partie « ressources » aide les prescripteurs et renforce le travail en réseau. Le prototype a été soumis à un échantillon de MG, leurs avis recueillis par un questionnaire anonymisé. Il s’agit d’une enquête observationnelle, prospective, quantitative à visée descriptive.

RÉSULTATS

Au total, 23 MG ont été interrogés et 23 questionnaires analysés; 52%,(12/23) déclaraient ne pas très bien connaitre la PrEP et 4% (9/23) pas du tout . Seulement 31% des MG (7/23) se sentaient en confiance pour prescrire et 52% (12/23) ne l’avaient jamais ni abordé, ni prescrite. Tous ont été satisfaits de l’ergonomie de la fiche, 91% (21/23) des participants l’ont trouvé utile à leur pratique et 96% (22/23) ont déclaré qu'elle leur permettra d’échanger plus facilement avec les patients. Après expérimentation, 83% (19/23) se sentent plus à l’aise pour prescrire la PrEP et pensent l’utiliser. En 2023, La soutenance de thèse permet de valider la fiche. L’outil est en cours de diffusion via les formations médicales, les courriers, le COREVIH, les bulletins, les ordres et tous les réseaux de communication.

CONCLUSIONS

Ce travail a permis de créer un outil afin de promouvoir et faciliter la prescription de la PrEP auprès des MG, les informer sur les ressources et de renforcer le travail en réseau. Il est nécessaire de renforcer la communication autour de la santé sexuelle et notamment de la PrEP pour qu'elle soit proposée comme un outil de prévention contre le VIH pouvant être utile à chacun à un moment de sa vie sexuelle. Les MG doivent se l'approprier et l’intégrer à leur pratique afin d’en faire bénéficier tous les publics. Pour cela, la communication sur la PrEP doit se développer, s’adapter afin d’être étendue à tous les publics et non restreinte à la population HSH.