Qualité de vie des PvVIH en switch DTG/3TC : étude PROBI

Catégorie de l'abstract : Antirétroviraux, Thérapeutique VIH/VHB/VHC

Abstract déposé le 15/10/2023 20:46:19 par : DURACINSKY Martin

Auteurs: M. Duracinsky (1Patient-Reported Outcomes Research (PROQOL), Unité de Recherche Clinique en Economie de la Santé (URC-ECO), Hôpital Hôtel-Dieu, AP-HP, Paris, France), , T. Alain (1Patient-Reported Outcomes Research (PROQOL), Unité de Recherche Clinique en Economie de la Santé (URC-ECO), Hôpital Hôtel-Dieu, AP-HP, Paris, France), O. Rousset Torrente (1Patient-Reported Outcomes Research (PROQOL), Unité de Recherche Clinique en Economie de la Santé (URC-ECO), Hôpital Hôtel-Dieu, AP-HP, Paris, France), L. Hocqueloux (3Centre hospitalier régional d’Orléans, Service de médecine interne, Orléans), N. Hall (4Centre hospitalier de Cornouaille, Pôle de Santé Publique, Quimper, France), O. Zaegel-Faucher (Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille, Marseille, France), C. Allavena (6INSERM EA 1413, Service de maladies infectieuses, CHU Nantes, Nantes, France), D. Zucman (Hôpital Foch, Service de médecine interne, Suresnes, France), O. Chassany1 (1Patient-Reported Outcomes Research (PROQOL), Unité de Recherche Clinique en Economie de la Santé (URC-ECO), Hôpital Hôtel-Dieu, AP-HP, Paris, France),

INTRODUCTION / OBJECTIFS

À une époque où les traitements antirétroviraux sont démontrés comme efficaces, les Patient-Reported outcomes (PRO) sont des critères d'évaluation importants. L'étude PROBI est une étude française, monobras, en vie réelle, visant à évaluer les PRO chez des PvVIH en suppression virologique qui switchent vers une bithérapie DTG/3TC.

MATÉRIELS ET MÉTHODES

Les données ont été recueillies à l’initiation de DTG/3TC (M0), à M1 et à M6. L’évaluation globale du traitement (EGT), l’index HIV Index Symptom (HIS) et la qualité de vie liée à la santé (QVLS) à partir des échelles d'acceptabilité et PROQOL-HIV ont été auto-évalués. Un modèle longitudinal à effets mixtes a été utilisé pour l’évolution des scores aux échelles entre M0, M1 et M6.

RÉSULTATS

Entre avril 2021 et mai 2023, 260 PvVIH ont été inclus dans 25 centres, d’âge moyen de 51 ans (±12), 65 % d'hommes cis, 34% de femmes cis et 1 % de femmes trans. A M0, les CD4 étaient en moyenne de 732 cellules/mm3 (±294) et 99 % avaient une charge virale indétectable < 50 copies/mL.
Au cours de l’étude, 20 patients (7.7%) ont arrêté le DTG/3TC avec comme principales raisons rapportées des troubles neuropsychiatriques, des demandes de patients ("perte d'appétit" ou "coliques néphrétiques"), des troubles digestifs, des troubles ostéoarticulaires ou des prises de poids. Deux patients ont temporairement interrompu leur traitement en raison de problèmes liés à leur voyage. La charge virale est restée indétectable à M6 chez tous les patients à l’exception d’un blip à 53 copies chez un patient à M6.
Sur une échelle de 0 à 100, la dimension impact du traitement de PROQOL HIV avait un score moyen significativement plus élevé aux visites M1 et M6 avec β [IC95 %] = 4,9 [3,4 ; 6,5] et β=5,1 [3,5 ; 6,7] respectivement. La dimension mentale et cognitive l’était également à M6 avec β=4.3 [2,1 ;6,4]. L'échelle d'acceptabilité du traitement (1 dimension) présentait un score moyen significativement plus élevé à M1 (β=5,2 [2,2 ; 8,3]) et à M6 (β=6,0 [2,9 ; 9,1]). HIV Index Symptom reflète une réduction des symptômes à la fois à M1 (β=-3,3 [-4,6 ; -2,0]) et M6 (β=-2,1 [-3,4 ; -0,7]). Les patients ont globalement évalué le traitement de manière positive avec un score moyen de +0,5 (±1,2) à M1 et +0,5 (±1,2) à M6 sur l'échelle EGT allant de -4 à +4.

CONCLUSIONS

Plusieurs scores PRO se sont améliorés après le passage au DGT/3TC, avec une meilleure acceptabilité du traitement et un impact positif sur la qualité de vie.